Récits de Norvège : Randonnée du Preikestolen

Classé dans : Europe, Norvège | 18

Outre les nombreuses heures de transports et les visites de villes telles que Stavanger, Bergen et Oslo, nous avons passé du temps dans la campagne norvégienne. Forêts, ruisseaux, montagnes et fjords ont été au rendez-vous lorsque nous avons passé quelques jours autour du Preikestolen.

Preikestolen, au bonheur des randonneurs

Pour vous mettre dans l’ambiance, le Preikestolen est une montagne d’un peu plus de 600m d’altitude surplombant le fjord Lysefjord. Une avancée plate du Preikestolen est nommée le Pulpit Rock tombe à pic sur le fjord et une légende raconte que cette partie de la montagne devrait se décrocher et tomber dans le fjord lorsque 7 sœurs épouseront 7 frères de la région du Lysefjord !

Piqués par la curiosité nous avons choisi de consacrer une journée pour la randonnée du Preikestolen et un peu de temps supplémentaire pour parcourir un peu les chemins forestiers aux alentours. Pour cela, nous avons pris un ferry au départ de Stavanger en direction de la petite ville de Tau. A Tau il faut ensuite prendre un bus qui vous emmènera à une vingtaine de kilomètres plus haut, soit au camping du Preikestolen comme nous, soit directement au parking du Preikestolen, point de départ de la randonnée (et où se trouve également auberge et restaurant). Attention, cela paraît simple comme ça, mais hors saison, ce n’est pas tant le cas. A Stavanger il est difficile de trouver le quai pour prendre le bon ferry (gros manque d’indication!) et il n’est pas possible d’acheter ses billets sur le quai, tout se fait dans le bateau. Pour le bus aussi cela s’est avéré compliqué car hors saison il n’y a “normalement” pas de bus entre Tau et le Preikestolen les jours de la semaine et nous ne le savions pas. Mais je met “normalement” entre guillemets car malgré les réflexions absolument pas constructives de certains lorsque nous attendions un bus pour redescendre vers le port nous avons pu prendre le bus en temps voulu (mais d’une autre compagnie que celle indiqué à l’accueil du camping). Bon tout ça pour souligner qu’il manque un peu de mise en réseau et d’indications pour les touristes hors saisons, mais finalement nous nous en sommes bien sortis quand même.

Nous nous sommes donc installés au camping du Preikestolen, 4km plus bas que le départ de la randonnée. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, les voisins ne nous ont pas trop dérangés 🙂

IMG_8881

Ce camping, ce fut un peu comme du camping sauvage (on s’est retrouvé un peu au milieu de nul part) mais avec le confort de pouvoir laisser notre tente montée et nos affaires dedans pendant que l’on vadrouillait autour et surtout la joie de prendre des douches bien chaudes (dans des cabines gigantesques) après une journée de rando ou une nuit humide sous la tente. Et en plus, on a eu le droit a un énorme double arc-en-ciel et un joli couché de soleil. Bref, on était bien!

IMG_8997_1 IMG_8922

IMG_8907_1

Si ces photos vous donne déjà envie, préparez-vous à en prendre plein les yeux pour celles de la randonnée qui vont suivre. Nous on a ADORE ! Pour effectuer la célèbre randonnée du Preikestolen nous devions rejoindre le point de départ au niveau du parking (payant), 4 km plus haut. Deux choix s’offraient à nous : attendre, repayer des billets et prendre le bus depuis le camping ou le faire à pied. Motivés (et économes) nous avons choisi la seconde solution. Petit bémol, nous n’avons pas trouvé de chemin pour rejoindre l’auberge et nous avons longé la route ce qui n’était pas toujours pratique (manque d’espace sur le bas côté, glissière de sécurité à enjamber)… A la moitié du parcours, une voiture s’est arrêtée à notre niveau pour nous proposer de venir avec eux jusqu’au parking (on devait leur faire de la peine au bord de la route en pleine côte). Nous avons donc accepté et discuté un peu dans la voiture avec nos chauffeurs, un gentil couple de touristes espagnols. Et bien que nous nous sommes séparés au parking pour faire notre randonnée chacun de son côté, nous les avons recroisés au retour et grâce à eux, nous sommes rentrés au camping pile avant une averse, super rencontre et super timing !

Pour en revenir au sujet, la randonnée du Preikestolen jugée facile par les norvégiens est en réalité une randonnée qu’un français jugerait de niveau moyen/+. Entre marche dans l’eau, pentes escarpées et escalade à certains endroits, on se rend compte que l’on a pas le même entraînement que les norvégiens qui vont marcher tous les week-ends! Mais l’effort à fournir vaut vraiment le coup, les paysages s’enchainent et sont tous magnifiques. Il y avait un vent glacial au sommet alors nous n’y sommes pas restés trop longtemps mais si il n’y aurait pas eu cela, nous y serions restés des heures pour contempler le Lysefjord et les montagnes environnantes.

Trêve de blabla, bienvenue au paradis :

IMG_8961IMG_8968

IMG_8973

IMG_8993 IMG_8992  IMG_8980 IMG_8979

IMG_8988

Alors, quelles sont vos impressions ? Conquis ?

18 Responses

  1. Emilie

    Les photos sont magnifiques! Cela donne envie. Connaissant peu la Norvège, à part les mythes nordiques, c’est un plaisir de décourvir ce pays à travers vos articles.

  2. Jeanne

    Bonsoir, votre post m’a beaucoup plu nous avons décidé d’aller en Norvège l’année prochaine en Juillet notre programme ressemble un peu au votre vous souhaitons aller à Oslo Stavanger et Bergen, on m’avait prévenu que la randonnée était difficile votre post me le confirme vos photos sont superbe! Avez-vous fait les fjords du côté de Bergen (Songnefjord) ? Avez-vous des conseils sur notre itinéraire ? Merci d’avance

    • Julie

      Merci beaucoup Jeanne, ravie que mes articles vous donne encore plus envie de découvrir la Norvège !
      Tout d’abord comment comptez-vous vous déplacer ? (voiture, train?)
      La randonnée du Preikestolen, elle est un peu difficile pour des non initiés mais tout à fait faisable (au pire, il y a plein d’endroits chouettes pour s’arrêter, se reposer et profiter de la vue superbe). Et elle vaut le coup!! J’aurais bien aimé faire celle, plus dure, de Kerag.

      • Jeanne

        En fait de Oslo je pense qu’on prendra l’avion pour Stavanger et de Stavanger à Bergen le ferry de nuit comme ça on arrivera le matin et là à bergen rester plusieurs jours on a envie d’aller dans de fjords “Hardangerfjord” et allant jusqu’à Rosendal en ferry rapide et prendre une croisière pour la journée (il faut que je cherche..) et aussi fjord Sognefjord en bateau express de bergen aussi pour arriver à Sogndal et je voudrais si vous avez fait ses excursions et si vous aviez des conseils ?

  3. Elodie

    Quel bonheur de lire qu’accéder au point de départ du Preikestolen hors saison semble possible !!!
    MERCI !
    Je découvre à l’instant votre site, et bien sûr, je m’en vais le visiter plus en détail 😉
    Nous partons pour 1 semaine à Stavanger fin octobre, et la préparation de ce séjour “hors saison” n’a jamais été aussi fastidieuse !

  4. Celine

    Bonjour,
    super contente d’etre tombée sur ton blog! On pense faire la rando du Preikestolen la derniere semaine d’avril ainsi que le Kerag. On n’aura pas de voiture et on logera à Stavanger. Penses tu que ce soit possible de trouver des bus? Si oui sais tu lesquels? Enfin si tu as des bons plans pour se loger pas trop cher…je suis preneuse!
    Merci d’avance!

    • Julie

      Hello Céline, et bienvenue par ici 🙂

      La randonnée du Kjerag a l’air superbe, un peu déçue de ne pas l’avoir faite mais ça sera pour une prochaine fois !

      Pour le logement, j’ai principalement fait du camping (nous avions pris notre matériel avec nous) et à Stavanger nous avions opté pour le Bed & Breakfast pour plus facilité avec l’heure du départ du ferry. Après tout dépend de si vous voulez rester à un endroit pour loger pendant votre séjour. Connais-tu le site airbnb.fr ? J’y jetterais un petit coup d’œil c’est souvent bien moins cher que de passer en hôtel 😉

      Pour le transport oui je pense que c’est possible mais peut-être un peu compliqué, mais n’hésites pas à contacter l’Office de Tourisme Norvégien : http://www.visitnorway.com/fr L’équipe web est très sympa et réactive ! Je vais d’ailleurs leur poser la question via Twitter pour en savoir plus (et je te transmet leur réponse dès que j’en sais plus!).

  5. Guillaume Pain

    Hello,
    Nous faisons un roadtrip de 3 semaines en Norvège l’été prochain et nous avons mis au programme le Preikestolen. Nous avons un enfant de 6 ans. Penses tu que la randonnée est abordable avec un enfant de cet âge et sais-tu quelle distance il y a entre le parking et le site ?
    Merci de tes infos
    Guillaume

    • Julie

      Bonjour Guillaume,
      Super projet qu’un road trip en Norvège, vous allez vous régaler !
      Pour la randonnée du Preikestolen il faut compter entre 2 et 3h de montée selon le rythme (et le monde sur le sentier en été) depuis le parking. Il y a moins de 4km mais un beau petit dénivelé (environ 400m il me semble).
      A l’époque je n’étais pas du tout entrainé et j’ai quand même réussi à faire la montée sans trop de difficultés (bon jambes qui tirent et le coeur qui s’emballe un peu mais c’est juste le manque de sport de l’époque). A côté de ça il y avait des personnes de toutes âges et même des enfants ayant l’habitude de crapahuter alors je dirais que si votre enfant aime marcher et est endurant il n’y aurait pas trop de soucis. Juste bien faire attention à lui lors de la partie “mi-escalade” car il y a de bonnes enjambées à faire mais ça devrait le faire 🙂

      • Elodie

        Bonjour Julie,
        On compte aller en Norvège cet été et faire la randonnée.
        Petite question, la randonnée elle accessible à des non sportif ?
        Comment est la randonnée ? Chemin large, pas trop de vide à enjamber ?
        Qu’entends tu par la partie escalade ?
        Histoire d’être rassurée. En même temps,cette randonnée à l’air totalement accessible, c’est qu’elle n’est donc pas trop risquée.
        Merci beaucoup.:-)
        Elodie.

        • Julie

          Bonjour Elodie,

          Oui la rando est accessible à des non sportifs, je n’y étais pas à l’époque et je l’ai faite. Simplement c’est une randonnée dite facile par les norvégiens et nous n’avons pas la même définition de facile en France je pense 😉
          Mais oui c’est une rando accessible et réalisable sans entraînement particulier, il y aura peut être juste quelques courbatures le lendemain mais ça en vaut le coup 😉
          Belle journée,
          Julie.

Laissez un commentaire

CommentLuv badge