Dimanche matin à Londres

Classé dans : Europe, Royaume Uni | 1

Londres et moi, ce n’est pas une grande histoire. On ne se connaît pas vraiment, à part une petite visite en coup de vent il y a quelques années, nous n’avions jamais eu l’occasion de nous connaître. Hors, la semaine dernière, j’ai été invité par le réseau “Avenue Verte London-Paris” à découvrir des étapes de cet itinéraire vélo entre Paris et Londres. Je vous en reparlerais vite plus en détail mais j’ai vu tellement de choses en cinq jours que j’ai décidé contre toute attente de commencer par vous raconter mon dimanche matin à Londres. Celui qui a suivi les quatre jours de vélo en France et dans le sud de l’Angleterre. Ce dimanche qui ne fait plus parti de l’itinéraire mais qui m’a donné un bel aperçu d’un Londres que je ne connaissais pas. Un Londres vivant et coloré dans les quartiers de l’Est de Londres que j’ai découvert à travers deux lieux bien spécifique : le marché aux fleurs de Colombia Road et le marché de Brick Lane.

Le marché aux fleurs de Colombia Road

Tous les dimanches, Colombia Road, une rue remplie de jolies boutiques aux façades victoriennes de l’East End accueille le marché aux fleurs de Londres le plus réputé, tant par son charme que par ses prix attractifs. Que c’était drôle et dépaysant de se frayer un chemin parmi les acheteurs un bouquet à la main ou un arbuste sur l’épaule, d’entendre des crieurs faire des promotions sur les fleurs “2 bouquets achetés le 3e offert!”, “Regardez comme elles sont belles mes fleurs”, “Seulement 4 pounds, c’est cadeau!”. Il y avait tellement de couleurs et de sourires sur ce marché, je n’aurais pas pu mieux commencer mon dimanche à Londres. Au passage, j’avais déjà petit-déjeuné à l’hôtel mais j’aurais bien craqué pour un muffin ou une autre gourmandise dans les petits boutiques derrières les étals de fleurs.

Le marché de Brick Lane

Brick Lane Market, tout autre ambiance à quelques coup de pédales du marché aux fleurs. Ici, c’est un peu (beaucoup) plus fouilli. Des vêtements, des frippes, du bric à brac un peu brocante mais qui me fait penser aux reportages que je vois sur les personnes qui revendent ce qu’il trouve dans les poubelles pour pouvoir vivre un peu mieux. Je suis un peu mélangée entre fascination et gêne. Je vois de magnifiques fresques de street art, mais selon les rues où je m’engouffre je sens aussi une réelle pauvreté. Dans l’artère principale ce n’est pas la même ambiance. Plus bobo mais pas chic. On est dans la rue, au pied d’anciennes usines en brique avec notamment la cheminée et l’aigle de Truman qui surplombe la rue. Il y aussi des musiciens, des artistes, des stands de nourriture de toute sorte. Une chose est sûr, amoureux du street-art, ce quartier est pour vous !

Faire un crochet par le Nomadic Community Garden

Et moi qui me laisse toujours attirer par un détail, une fresque, une sculpture…je me laisse entrainer de Brick Lane jusqu’au Nomadic community garden de l’autre côté des rails. Je n’ai pas bien eu le temps de m’installer pour profiter mais gros coup de cœur pour ce lieu complètement atypique, coloré, végétal, qui fait la part belle aux artistes et à la récupération d’objet en tous genre. Je me serais bien vu profiter du soleil du dimanche toute la journée ici avec un bon bouquin.

Découvrir Londres à vélo

C’est à vélo que j’ai pris le pouls de Londres ce dimanche à partir de 9h accompagné de Xavier, un franco-britannique amoureux du vélo et de Londres. Bon très honnêtement, j’aime beaucoup faire du vélo mais pas vraiment en ville. Je n’ai absolument pas confiance dans les voitures et rouler juste à côté des célèbres bus rouges à deux étages ne m’a pas beaucoup plus rassureée lorsque nous avons rejoint le coeur de Londres et la gare Saint-Pancras pour attraper notre Eurostar de retour. Ceci dit, étant logé dans un hôtel de WhiteChapel (le NewRoad Hote1, un hôtel sympa et design installé dans une ancienne manufacture) nous étions déjà dans les quartiers Est et il était facile et agréable de rouler vers Colombia Road puis vers Brick Lane. Ceci étant, si vous êtes à l’aise avec le vélo en ville contrairement à moi, je ne peux que vous conseiller d’en emprunter un car Londres à vélo est bien plus petite qu’en autre transport en commun!

Et toi, connais-tu Londres ? Que me conseillerais-tu pour un prochain séjour ?

  1. Amélie

    Oh oui j’aime tellement Londres. J’ai adoré ma vie là-bas <3
    Si tu y retournes je te conseille d'aller dans le sud, beaucoup moins touristique ce sont les nouveaux quartiers cools (comme étaient autrefois Brick Lane & Hackney). Par contre je n'ai jamais fait de vélo, ça me dit bien pour ma prochaine visite.
    J'espère que tu vas bien, des bisous
    xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.