Phare de Rethymnon_Crète

Rethymnon et Panormos

Classé dans : Crète, Europe | 2

Ayant la possibilité de voyager hors saison, j’aime beaucoup partir en automne. Parfois cela me vaut quelques averses mais parfois cela me réserve de bonnes surprises ensoleillées. Cette année c’est en Crète que j’ai posé mon sac à dos pour quelques jours sans vraiment avoir préparé en amont. C’est donc parti pour une série d’articles sur mon voyage en Crète hors saison, vous me suivez ?

Roadtrip en Crète – Jour 1 :

L’avantage de partir très tôt de Paris, c’est d’arriver assez tôt en Crète pour profiter d’une vraie journée sur place. L’aéroport d’Héraklion étant petit et comme nous n’avons pas de bagages en soute, il ne nous faut que quelques minutes pour sortir de l’aéroport, enlever nos vestes et récupérer notre voiture de location réservée au préalable avec une compagnie locale.

Pour ce voyage, nous avions tracé un itinéraire possible mais nous n’avions réservé que les deux premières nuits pour êtres libres de faire évoluer notre programme selon nos envies. Nous avions tout de même en amont choisi de ne pas visiter Héraklion pour se concentrer sur la partie Ouest de l’île et prendre du temps pour les gorges et les montagnes.

C’est donc dans notre toute petite mais pratique voiture que nous sommes parties à la découverte de la Crète. L’objectif aujourd’hui ? Rejoindre Rethymnon dans l’après-midi.

Pause baignade à Panormos

Comme on a largement le temps de traîner sur la route, on fait un premier stop point de vue et changement de tenue. Shorts & tongs enfilés, c’est à Panormos que nous faisons notre premier vrai arrêt découverte. Balade dans la petite ville aux façades colorées et aux bougainvilliers puis, premier plongeon dans la mer parce que l’eau turquoise nous a clairement fait de l’œil depuis le hublot de l’avion.

Panormos_Crète

De retour sur la terre ferme, on remonte en voiture direction Rethymnon. Le ciel se couvre et c’est sous une belle averse que nous arrivons dans la ville. C’est grand, je n’avais pas vraiment imaginé de grandes villes en Crète. Nous rejoignons notre hôtel au bord de l’eau. Les bâtiments sur notre partie du littoral ne sont pas fabuleux. C’est très touristique et cela manque de charme mais ce n’est que pour dormir ce n’est pas très grave. Une fois le chek-in effectué et nos affaires déposées nous ressortons en direction de la vieille ville et de la citadelle.

Visiter la citadelle de Rethymnon

Citadelle de Rethymnon_Crète

Sous quelques gouttes de pluie nous longeons toute la promenade qui longe la plage de notre hôtel jusqu’à la citadelle. Elle nous impressionne, nous intrigue au loin. Puis, en arrivant devant les fortifications, la curiosité nous pousse à prendre un billet pour visiter ce qu’il reste à l’intérieur derrière ces murs. Pour 4€ chacune, nous pénétrons donc dans l’enceinte de la citadelle vénitienne de Rethymnon. Construite sur (et autour) de la colline nommée Paleokastro, la citadelle domine toute la ville. Notre plan sous la main, on flâne dans les ruines, on lit et on imagine les bâtiments d’antan lorsqu’ils n’existent plus. On profite également de la lumière qui perce parfois à travers les nuages pour donner une ambiance toute particulière à cette première visite. On adore !

Se balader dans la vieille ville de Rethymnon

Une fois notre visite de la citadelle terminée, nous nous orientons tout naturellement vers les ruelles de la vieille ville de Rethymnon. Ici rien à voir avec l’architecture du bord de plage. On trouve un joyeux mélange d’architectures vénitienne et ottomane. Beaucoup de couleurs, de détails et de chats. De vrais chats. Il y en a partout. On flâne beaucoup au gré de nos regards, on découvre des églises, une mosquée, une fontaine… On papillonne et l’une comme l’autre, nous sommes conquises par cette jolie ville dont nous n’attendions rien. Belle surprise !

Finir la journée sur une belle adresse gourmande

Après cette longue journée de voyage et de découvertes, nous cherchons une adresse sympa pour notre premier repas local (oui on n’a pas mangé ce midi, on était un peu décalées avec la nuit blanche, le petit déj salé avant de prendre l’avion etc…). Cette fois c’est au guide Le Routard que nous décidons de faire confiance en lisant le descriptif de “Kimolia“. Pour la première fois on prend un plan pour trouver l’endroit précis de ce petit restaurant dans la vieille ville mais un peu caché, sur une jolie petite place. On termine donc la journée avec plein de petites spécialités (tarte au fenouil, tzaziki maison et feuilles de vigne) dans un beau cadre et avec un service on ne peut plus souriant. L’adresse parfaite pour nous !

Demain direction la montagne avec la découverte du massif du Psiloritis et du Mont Ida !

Les autres articles sur mon voyage en Crète :

2 Responses

  1. Amélie

    la Crète je n’y avais jamais réellement pensé .. mais là je dois dire que tu m’as convaincue de taper crète sur google hahah 🙂

    • Julie

      Ahah la belle surprise je suis d’accord 🙂 (Mais attends que j’écrive tout sur mon voyage avant d’aller fouiller Google :D)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.