Auvergne,  Cantal,  France,  Haute-Loire,  Puy-de-Dôme

Le plateau du Cézallier, petite Écosse auvergnate

J’ai mis un temps fou à trouver un titre pour cet article. Je voulais évoquer la beauté naturelle de ce plateau volcanique qu’est le plateau du Cézallier mais aussi son côté désertique, au climat rude, sans pour autant attirer de mauvais à priori. Si je l’ai parfois comparé aux paysages mongols que j’ai pu voir, je me suis aussi souvenu que certains l’appele “la petite Écosse auvergnate”. Alors je me suis dis que cette appellation attiserait votre curiosité de voyageur.

Le plateau du Cézallier

 

Plateau volcanique situé entre le massif du Sancy au Nord et les Monts du Cantal au Sud, le Cézallier offre un tout autre décor un peu connu des non-initiés. A cheval entre les départements du Puy-de-Dôme et du Cantal.

Vaste étendue de prairies parsemée de quelques petits villages, le plateau du Cézallier est à la fois le paradis des vaches en estive et des randonneurs amoureux de la nature et un peu, il faut bien l’avouer, de la solitude. Car ici, c’est assez grand pour ne pas se marcher dessus et ce n’est pas assez connu pour attirer les touristes irrespectueux du calme et de la nature.

Non, se balader dans le Cézallier c’est aller à la rencontre des locaux dans les villages, c’est parcourir en voiture ou à vélo les routes qui serpentent…

Se balader dans le Cézallier c’est aussi tomber en admiration du cirque glaciaire d’Artoux, admirer les lacs paisibles et randonner pour accéder au point culminant de cet ensemble : le Signal du Luguet (1551m). Se dire que cela ressemble à la Mongolie, à l’Écosse ou juste à un rêve éveillé.

 

Plateau Cézallier              

Se balader dans le Cézallier c’est se sentir tout petit face à Dame Nature, profiter de l’instant présent en laissant s’échapper le quotidien parfois pesant. Et puis regarder le soleil se coucher derrières les volcans et voir le ciel rosir derrière le Puy de Dôme avant de rentrer boire un thé bien au chaud.

  

 

Se balader dans le Cézallier c’est avoir les yeux qui pétillent, le sourire qui se fige et le cœur près à aimer. Près à aimer davantage l’Auvergne et les trésors qu’elle offre aux curieux.

 

PS : Pour (re)découvrir le Cézallier en été, direction l’article de 2015 : Cézallier doré

 

Et toi, dis moi, tu en connais d’autres des endroits magiques comme ça ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

21 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.