Cézallier blanc : La Godivelle sous la neige

Classé dans : Auvergne, Auvergne Rhône-Alpes, France | 0

La Godivelle, plus petit village du Puy-de-Dôme en terme de population. Ou le village le moins peuplé. Mais pas le moins intéressant bien au contraire ! Peu d’habitants mais un grand dynamisme et surtout, un véritable petit écrin de nature au cœur du Cézallier que j’affectionne tant.

Sur la commune deux lacs : Lac d’en-Haut et Lac d’en-Bas. Pas plus simple comme nom pour définir ces deux lacs pourtant différent. Le lac d’en-Bas fait partie en réalité de la réserve naturelle des sagnes et tourbières de la Godivelle et le sentier découverte permet de sensibiliser à la faune et la flore qui s’y trouve.

Le lac d’en-Haut est lui, comme son nom l’indique, situé un peu plus en hauteur (1239 mètres contre 1200 pour le premier) et est d’origine volcanique. C’est un lac de cratère qui forme un cercle presque parfait.

Découvrir La Godivelle sous la neige

Si je n’avais pas pris le temps de découvrir la Godivelle lors de mon premier passage en Auvergne, j’ai eu il y a quelques semaines eu l’occasion de me rattrapper. Un jour de congés au ciel un peu gris, pas beaucoup de force dans les jambes à cause d’un rhume mais une envie d’évasion plus forte que tout. On prend alors la voiture en famille et on file à La Godivelle avec nos chaussures de neige, car début février, tout le Cézallier était encore bien blanc cette année. Un tour dans le village et on prend vite la direction du lac d’en-Haut avec pour objectif de trouver un point de vue pour photographier les deux lacs et le village d’un coup. Nous n’avions pas de raquettes à neige mais cela nous aurait bien aidé au vu des congères et des couches de neige déposées par le vent. Mais comme je suis un peu têtue quand j’ai une objectif, je me débrouille pour grimper, prendre une grande bouffée d’air, admirer et photographier.

Apercevoir les monts du Cantal

Et puis le ciel se dégage, les nuages laissent filtrer le soleil et peu à peu le gris se transforme en bleu. Les reliefs se dessinent d’autant plus. On redescend, on marche le long de la route pour prolonger la magie de l’instant. On remonte ensuite en voiture et on suit les petites routes au grés de nos envies. Si on adore voir le Sancy enneigé, on sait que les Monts du Cantal ne sont pas loin non plus alors on continue jusqu’à Montgreleix, commune voisine mais du Cantal cette fois. On tourne, on s’arrête, on sort de voiture pour admirer. Oui les monts du Cantal sont bien visibles. Ils sont si beaux avec cette neige et cette lumière de fin d’après-midi.

La magie des instants éphémères

La lumière tombe, nous prenons donc la route du retour, en sens inverse. On traverse une partie du Cézallier et on continue de tourner la tête, à droite, à gauche, émerveillés. Le soleil qui va bientôt se cacher nous éblouit. Et puis, d’un coup, le temps de quelques minutes, on assiste à un spectacle magique. Entre lumière, brume et neige, le paysage change complètement. Le ciel aux teintes roses est comme pris en étau entre les nuages gris et la brume blanche au dessus du sol couvert de neige.

C’est tellement beau. Un magnifique final d’une journée au grand air qui fait du bien.

Tchao La Godivelle, je reviendrais observer tes œuvres d’art lors du Godiv’Art 2019;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.