Un week-end dans le Causse Noir

Classé dans : France, Occitanie, Week-end | 6

Il y a quelques mois, à l’occasion de mon anniversaire, j’ai reçu un coffret cadeau de la part de mes copains à mon dernier anniversaire (d’ailleurs les copains, si vous me lisez, je vous aime fort !) me permettant de réserver deux nuits et deux petits-déjeuners, pour deux, dans une chambre d’hôtes en France. Ayant un week-end de septembre de libre et habitant désormais en Auvergne j’ai analysé les choix qui s’offraient à moi pour ce week-end anniversaire. Après quelques recherches et négociations, c’est donc dans le Causse Noir, à la limite entre l’Aveyron et la Lozère, que j’ai passé ce fameux week-end.

Le Causse Noir ? Qu’est-ce donc ? C’est le plus petit des Grands Causses. « Mais encore ? » me direz-vous. Voici ce que Wikipédia nous raconte sur les Grands Causses : «Les Grands Causses sont une appellation relativement récente pour désigner un ensemble de hauts plateaux calcaires, de vallées et de gorges constituant une partie sud du Massif central. Ils s’élèvent de 700 à 1 200 m d’altitude et font partie de l’étage montagnard et plus précisément, de la moyenne montagne. » Des hauts plateaux, des vallées et des gorges à quelques petites heures de routes de chez moi, il fallait bien que j’aille voir ça !

 Le Causse Noir

Le Causse Noir, 200 km2, est le plus petit des causses et pourtant il s’étend sur 3 départements : Aveyron, Lozère et Gard (moi j’ai principalement connu le Causse Noir aveyronnais). Son nom vient de ses anciennes forêts de pins sylvestres et de chênes. Dans les parties les moins « désolées » on rencontre des vergers d’amandiers, de pruniers, d’abricotiers et de cerisiers ainsi que quelques vignes sur les anciennes terrasses.

 

  • Boyne

Boyne c’est le petit village où se trouvait ma chambre d’hôtes et si il n’y a pas grand-chose à y faire, un petit arrêt sur le chemin n’est pas un supplice tant le charme opère (comme la plupart des villages de ce coin j’ai l’impression).

 BoyneMontage

  • Peyreleau : Corniche de la Causse Noir et Point Sublime

Peyreleau, petit village plein de charme qui fut le point de départ d’une de mes randonnées du week-end : la randonnée de la “Corniche du Causse Noir”. Le point de départ de la rando étant au centre du village, j’ai eu l’occasion de longer quelques rues avant de démarrer la marche et d’apercevoir de gros oiseaux qui n’étaient d’autres que des…vautours !

Peyreleau (1) Peyreleau (2) Peyreleau (3) Peyreleau (4) Peyreleau (5) Peyreleau (6) Peyreleau (7) Peyreleau (8) Peyreleau (9)

Les jolies limites : Millau, Les Gorges du Tarn au Nord et de la Dourbie au Sud

 

  • Millau :

Sans même vous montrer le viaduc !

Millau (4) Millau (3) Millau (2) Millau (1)

  • Les Gorges de la Dourbie (Roque-Sainte-Marguerite)

Le week-end où j’étais dans ce coin, c’était pile le week-end des “100km de Millau”. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une course de 100km où les premiers le font en environ 7h. Les fous. Bon c’est très bien tout ça, mais si je vous dit cela, c’est que cela a influencé mon itinéraire et m’a emmené longer les Gorges de la Dourbie car tout le parcours de la course était inenvisageable ce jour là. C’est donc comme cela qu’après mon passage à Millau j’ai choisi d’aller jusqu’au village de La Roque-Sainte-Marguerite dans le but de faire une randonnée appelée “Les Corniches de Rajol”.

Dourbie (1) Dourbie (17) Dourbie (19) Dourbie (20) Dourbie (24) Dourbie (26)

N’ayant pas le topo-guide j’ai certainement loupé un balisage et je n’ai pas fait la rando escomptée, mais bon, c’était chouette quand même. Puis cela m’a permis de faire un mini roadtrip en direction des Gorges du Tarn en fin de journée.

  • Les Gorges du Tarn

 Après la randonnée écourtée, c’est donc en voiture que j’ai rejoint au Nord le village de Sainte-Enimie dont je vous parlerais plus tard sur le blog puisque c’est l’un des plus villages de France. Et depuis Sainte-Enimie j’ai suivi la route longeant le Tarn, ce qui me permet d’aujourd’hui vous présenter les Gorges du Tarn en images :

Tarn (1)

Tarn (2) Tarn (3) Tarn (4) Tarn (5) Tarn (6)

C’est pas mal hein ?

Les jolies adresses pour un séjour dans le Causse Noir :

  • Pour dormir : la chambre d’hôtes Les Gargouilles à Boyne
  • Pour manger : le restaurant La Grange Templière à Peyreleau (qui est aussi une chambre d’hôtes au passage)

6 Responses

    • Julie

      Oh je suis super contente que mon article fasse cet effet là, c’est vraiment magnifique et pas toujours connu (enfin moi je connaissais rien de l’Aveyron avant…)!

    • Julie

      Et encore, ce n’est qu’un tout petit bout des Causses et de l’Aveyron, il y a pleiiiiiin de choses à découvrir, il faut que j’y retourne ^^

  1. Mathilde

    C’est superbe ! Tu y étais allée en quelle saison ? (on réfléchit pour aller dans ce coin la en mai mais je sais pas si c’est une bonne période ou non)

    • Julie

      J’y avais été en septembre, fin d’été du coup et c’était pas mal, mais je pense que mai ça peut être bien sympa aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.