Cuba : Vinales

Cuba : Vinales

Classé dans : Cuba | 0

Vinales, une des vallées les plus touristiques de Cuba et pour cause : ses immenses plantations de tabac et son relief composé de mogotes (ou pains de sucre) l’ont classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.
Un immanquable à Cuba, où nous n’avons pas pu nous empêcher d’y poser nos sacs pour la fin de notre voyage à Cuba. Aussi, c’est dans la jolie casa de Catalina et Orestes qu’avec Emilie, nous avons pris le temps d’admirer le sublime paysage depuis le toit de la maison principale.
Balades à pieds ou encore à cheval, il serait dommage de rester dans le bourg et ne pas passer de temps au milieu des champs.

 

Jour 7 : La Havane – Viñales

 

Après une matinée de route depuis La Havane, on est reçues comme des princesses par Orestes et Catalina, nos hôtes à Viñales. On dépose nos sacs dans notre petite casa annexe à la maison principale et on s’attable sous le patio.
Catalina nous a prévu un véritable petit festin et casse radicalement tous les à priori sur la mauvaise nourriture cubaine. Ce n’est absolument pas le cas ici, Catalina est une reine des fourneaux!

Après le repas, on profite des rocking-chair puis des ventilateurs de la chambre avant de commencer la découverte. A pied on rejoint une petite ferme à quelques minutes de la casa.
Ce n’est plus la saison du tabac mais on nous explique toutes les étapes de la fabrication artisanale d’un cigare (que j’ai l’occasion de goûter, même si je suis non fumeuse j’apprécie vraiment, contrairement aux cigarettes).

Ensuite, un petit tour dans le centre de Viñales s’impose. Je ne sais pas si c’est aussi agréable en haute saison touristique mais j’apprécie les petites ruelles colorées et animées. Un petit marché “artisanal” pour ramener quelques souvenirs et des bars aux petits prix.
On en profite pour craquer sur quelques cartes postales avant de céder à l’appel du cocktail à 2,50 CUC. Et on a le nez fin car à peine installées au bar qu’il se met à pleuvoir des trombes d’eau en quelques minutes. Cela rafraîchit quelques instants l’air très lourd mais ça ne dure pas.
Quand on repart vers la casa, la lumière est magnifique avec les routes encore mouillées pour quelques instants.

 

Le soir venu, on sors “en boîte”. Mais attention pas la boîte comme on imagine en France. Non ici c’est une scène, une piste de danse découverte, entourées de tables et chaises sous préau. Un peu style guinguette au rythme latino. En sirotant nos mojitos, nous observons les cubains danser.
Ils ont l’air tellement à l’aise, c’est fou. La soirée passe vite même sans danser et c’est avec de nouvelles images plein la tête que nous allons nous coucher (et avec les croassements une grenouille introuvable mais ça ce n’est qu’un détail).

 

 

Jour 8 : Rando Vinales

 

Ce matin c’est randonnée. Il fait très très chaud et on a un petit dénivelé de 400 mètres à grimper pour arriver au sommet d’une mogote et atterrir dans la vallée d’Ancon, encore très préservée du tourisme. Pour cela on traversera les vallées de Saint-Vincent puis celle des ragondins. Gros programme donc mais je prend le temps de flâner au petit matin autour de la casa pour profiter des jolies lumières et voir les écoliers sur le chemin de l’école.

Le petit déjeuner engloutit, les vêtements de rando enfilés et le spray anti-moustiques pulvérisé, on prend la voiture pendant quelques minutes pour le point de départ de notre rando’ avec Adrien.
On commence on fond de vallée avant de commencer la montée de la mogote, heureusement dans la forêt. La chaleur plombe et on fait de nombreuses pauses pour s’hydrater mais tout se passe bien et cela vaut le coup, la vue depuis le sommet est magnifique.
On observe les plantes et on descend dans une autre vallée complètement coupée de la route. Pour les paysans qui cultivent ici, deux options : soit le chemin que l’on vient de faire, soit de passer sous une autre mogote, c’est à dire par une grotte traversante creusée dans la montagne.
Nous aussi on testera la route par la grotte. Pas facile de ne pas se cogner à la simple lueur des lampes torches alors imaginons avec des chargements… Mais la balade est vraiment chouette malgré le temps orageux. A la fin de notre randonnée, on fait même une jolie rencontre d’un paysan qui nous invite à boire une coco dans sa casa.
Bon, je vous avoue que je suis assez déçue, je m’imaginais ça super bon (j’aime le lait de coco) et en fait c’est assez particulier. Enfin ce n’est pas mon truc tout du moins.

L’après-midi est plus tranquille. Après une pause à la casa pour se remettre de la chaleur endurée le matin, on va juste découvrir le fabuleux jardin de Wilfrédo dans les hauteurs de Vinales. Ce jardin, en plus de présenter un potager respectueux de l’environnement et complètement bio, offre une vue splendide sur les vallées et les mogotes. De là, on sirote un cocktail bien frais en observant la danse des nuages bien gris qui arrivent. Pleuvra, pleuvra pas ?

De retour à la casa, on prend le temps de rédiger nos cartes achetées la veille et on repart vers le centre tranquillement pour poster les cartes et flâner sur le petit marché. On cède à la tentation du petit souvenirs en s’offrant deux petits bracelets (le même évidemment, comme des ados). On prend le temps. Demain sera déjà notre dernier jour à Cuba. Le voyage est passé tellement vite…

Un dernier dîner à la casa, Catalina est vraiment en cordon bleue en plus d’être si gentille. Puis, avec Emilie, on ressort une dernière fois au centre de Vinales pour boire un petit dernier mojito…

 

 

Cette partie du séjour fait partie du séjour Buena Vista Cuba de Nomade Aventure que j’ai eu la chance de tester pour mon premier voyage à Cuba.

Un peu fou ces paysages cubains, non ?

Laissez un commentaire

CommentLuv badge