Cuba : Playa Santa Maria (La Havane)

Cuba : Playa Santa Maria (La Havane)

Classé dans : Cuba | 6

Jour 6 : La Picadora – La Havane

Après quelques jours à La Picadora, il est temps de dire au revoir et d’écrire un petit mot dans le livre d’or de la communauté. Quelques accolades plus tard, en route pour La Havane. La route est longue et nous sommes obligé de retourner à La Havane avant de filer découvrir la région de Vinales. Il ne sera malheureusement pas possible de passer une journée sur un Cayo paradisiaque… (10 jours c’est quand même beaucoup trop court!).

Mais comme nous sommes des filles pleine de ressources, nous étudions un moyen de se baigner au moins une fois dans la mer transparente et chaude des caraïbes. De voir de nos propres yeux ces paysages de plage au sable blanc et l’eau turquoise, comme dans Pirates des Caraïbes ! Alors, même si ce n’était pas notre idée de départ et que ça ne fait pas du tout partie de l’itinéraire Buena Vista de Nomade Aventure, on trouve une solution et on demande à Chino & Gleysis de nous déposer à 20 kilomètres à l’Est de la Havane, à la playa Santa Maria.

 

Playa Santa Maria

Après une pause en route pour déjeuner, notre taxi nous dépose vers 15h30 dans la région des plages de l’Est (Playas del Este), à proximité de l’hôtel immense Tropicoco.

On laisse toutes nos affaires dans le taxi qui se charge d’aller les déposer à notre casa particular pour la nuit car il y a, paraît-il, beaucoup de vol sur la plage. On ne prend dnc avec nous que le strict minimum, on laisse à contre cœur les appareils photo mais on a vraiment très envie d’aller se baigner toutes les deux et nous n’avons donc pas envie de prendre de risque. Heureusement, j’ai un boîtier étanche pour ma GoPro qui va nous permettre de capturer quelques souvenirs de la plage!

Après quelques centaines de mètres à pied on arrive sur l’immense plage. Il y a un peu de monde, peu de touristes mais beaucoup de cubains car nous sommes samedi. Malgré le monde, il suffit de s’éloigner un peu des hôtels et des parasols pour pouvoir installer tranquillement nos serviettes sur le sable (sans être collé les uns aux autres). Maillot de bain enfilé et crème solaire appliquée, on file se mettre à l’eau. Et on peut le dire, la baignade dans la mer des caraïbes est telle qu’on l’imaginait : eau chaude transparente (très très salée). Emilie, moi, le soleil & l’eau turquoise… On est bien bien bien !

 

Le retour vers La Havane se fait dans un bus Transtur (5CUC par personne) après avoir loupé le premier faute de gens qui sont passés devant nous et les bus plein… Ce n’est pas très grave car nous ne sommes pas pressées mais c’est toujours désagréable de se faire “avoir”. Le trajet dure une trentaine de minutes, dans un bus plein à craquer (on est debout dans la rangée du milieu) mais climatisé. On finit notre chaude journée chez Sonaly, tout près du Capitole. Si la situation aurait été idéale pour ressortir faire la fête, la chaleur nous terrasse et nous préférons prendre une bonne douche et se reposer au frais avec nos livres et nos carnets plutôt que d’affonter la moiteur de la ville.

Demain on prend la route pour Vinales et on est très impatientes !

Et toi, tu rêves aussi de te baigner dans la mer des Caraïbes ?

Enregistrer

6 Responses

  1. Ah la la, palmiers et eau transparente… Ça fait rêver !

  2. Oh, comme je rêve de me baigner dans cette eau *_*
    (surtout en ce moment…)
    (la mer de Marseille est quand même beaucoup moins sympa, et sans doute bien plus fraîche !)

    • C’est juste un truc de dingue de rentrer la dedans, moi qui ai été habituée à la Mer du Nord, je te laisse imaginer… C’est tout comme dans les films !

  3. Une véritable piscine naturelle ! <3

Laissez un commentaire

CommentLuv badge