Art’Air Festival 2014 : retour sur la session Puy-de-Dôme

Classé dans : Auvergne, Evénements, France | 5

Le week-end dernier j’ai découvert de nouveaux paysages et de nombreux artistes grâce à la session Puy-de-Dôme de l’Art’Air Festival. Je vous l’avais déjà présenté par ici mais pour une rapide remise en contexte l’Art’Air Festival c’est un festival itinérant mêlant randonnée, musique, spectacles, art et découverte du patrimoine auvergnat. Un festival original et complet qui mérite d’être connu et reconnu !

La session Puy-de-Dôme testée et approuvée

La soirée d’ouverture, où comment assurer dès le début !

La soirée d’ouverture de la session Puy-de-Dôme s’est déroulée à Royat, petite station thermale à 5km de Clermont-Ferrand. Dans le parc thermal, au pied du Casino, c’est le talentueux bluesman Thomas Kahn qui a ouvert la soirée suivi du super, que dis-je, génialissime duo beatbox blues Heymoonshaker. Je m’emporte peut-être un peu, car vraiment je les trouve tous très talentueux mais sans exagérer, je pense que tout le public a pris une bonne claque musicale à cette soirée. Y compris ceux qui, comme moi, les connaissaient déjà bien pour les avoir déjà vu en concert.

AAF-ouverture-LBV

La soirée d’ouverture était donc sous le signe du talent, du bon son, de beaux garçons et du soleil. Parfait pour commencer une session, ravir les spectateurs et motiver les randonneurs du lendemain !

Premier jour : entre Royat et Aydat

Le festival Art’Air c’est certes des découvertes artistiques mais c’est aussi et surtout de la randonnée et des paysages magiques (en même temps cela se passe en Auvergne, c’est forcément magique non ?). Je me suis donc levée tôt ce vendredi 18 juillet pour chausser mes chaussures de randonnée et me trouver au point de départ à Royat aux alentours de 8h00.

Vers 8h30, ça démarre. Quelques consignes de David, l’organisateur, puis on suit nos guides. Si chacun peut marcher à son rythme, il faut éviter d’être le tout dernier, derrière le dernier guide puisqu’il enlève le balisage au fur et à mesure ! J’avais un peu peur de mon niveau au départ, voyant toutes ces personnes mieux équipées que moi (note à moi même : investir rapidement dans un sac de rando à dos tendu et surtout dans de bonnes chaussures de rando!) et à l’allure plus expérimentée. Finalement même en prenant le temps de flâner je me suis toujours retrouvée assez proche du groupe de tête même lors de l’ascension des côtes un peu difficiles. Une jolie victoire pour moi qui ne randonnais pas vraiment avant de m’installer en Auvergne il y a 4 mois !

IMG_1814

Au programme de la journée : 21,7 km, 922m de dénivelé positif, une intervention d’un membre du CRPF (Comité Régional de la Propriété Forestière) pour nous sensibiliser à la forêt, une œuvre d’art participative, un super repas du midi, le concert de trois extraterrestres formant le trio Güz II ainsi que la visite de la boutique d’Opizut (créateur de bijoux en recyclage) le tout saupoudré de jolies vues.

ArtAir_J1_LBV

Seule ombre à ce si charmant tableau, la chaleur accablante et étouffante de cette première journée mais les organisateurs ont très bien géré les ravitaillements d’eau pour nous éviter de trop en souffrir.

IMG_1852 IMG_1857 IMG_1860

Jour 2 : de Aydat à Saint-Nectaire

Après une courte mais bonne nuit de sommeil, c’est reparti pour le deuxième jour de randonnée ! Et le mieux, je commence cette journée fraîche, sans ampoules ni courbatures !

ArtAir_J2_LBV

Cette fois très peu de forêt mais des paysages encore plus impressionnants entre Aydat et Saint-Nectaire ! Dans la journée nous avons pu discuter avec une dame représentant l’Association des Fromages d’Auvergne (qui sont le Saint-Nectaire, le Salers, le Cantal, la Fourme d’Ambert et le Bleu d’Auvergne), profiter d’une longue pause dans l’herbe le midi, applaudir le duo décalé theatro-musical La Boca Abierta et visiter une ferme produisant du Saint-Nectaire fermier.

ArtAirJ2_LBV (1) ArtAirJ2_LBV (2) ArtAirJ2_LBV (3) ArtAirJ2_LBV (4) ArtAirJ2_LBV (5) ArtAirJ2_LBV (6) ArtAirJ2_LBV (7) ArtAirJ2_LBV (8) ArtAirJ2_LBV (9)

Dernier jour : Saint-Nectaire jusqu’à Besse

The last but not least comme dirait les anglophones (bon allez je suis cool je traduis pour ceux qui ne pratiquent pas l’anglais : “La dernière mais pas la moindre”)!

ArtAir_J3_LBV

La journée du dimanche aurait pu être la moins chouette et la plus difficile au vu des prévisions météorologiques et la nuit orageuse. A vrai dire, je pense que quelques personnes se sont découragées le matin même à cause du temps… Quel dommage pour eux ! Tout d’abord car nous n’avons presque pas eu de pluie (juste la dernière demie-heure de marche de la journée me concernant) mais aussi car visuellement c’est peut-être pour moi la plus belle journée de la session grâce à la levée progressive de la brume et à l’organisation d’un petit hors circuit pour le groupe des randonneurs les plus “rapides”.

ArtAirJ3_LBV (3)

ArtAirJ3_LBV (4)

ArtAirJ3_LBV (6) ArtAirJ3_LBV (7)

En plus des animations artistiques du matin (Guy Lehmann et son installation de petits vélos explosifs et colorés ainsi que Manu et ses cerfs-volants) nous avons donc pu découvrir la Dent du Marais. Alors c’est plutôt sportif d’y monter mais qu’est-ce que c’est beau !

ArtAirJ3_LBV (1) ArtAirJ3_LBV (5)

Bien qu’à cause de ce hors circuit nous avons loupé une animation et sommes arrivés un peu tard sur le lieu du déjeuner (à Murol), nous avons ensuite pu nous délecter d’un très bon spectacle de théâtre burlesque mené en beauté par le duo des Tartignolles. Ce qui nous a fait travailler en beauté nos abdominaux en plus des muscles de nos jambes utilisés lors des randonnées. Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas autant ri (la touche à glotte quoi, quelle idée), et à croire les éclats de rires dans la salle je ne suis pas la seule. Encore une très belle réussite en terme de programmation !

ArtAirJ3_LBV (2)

Suite à ça, nous sommes repartis de bon cœur sur le chemin direction Besse et même si la côte d’après mangé nous a paru interminable, nous sommes tous arrivés à Besse, un peu mouillés, un peu rouillés mais tellement heureux d’avoir réalisé cette randonnée, de 20, 40 ou 60 km selon la présence de chacun.

Je n’avais pas le cœur à partir tout de suite alors cette fois je suis restée aussi pour le repas-concert du soir, pour clôturer sur une jolie note cette formidable expérience qu’a été le Art’Air Festival. Le concert de Boogers et la truffade ont eu l’effet escompté en ce dimanche soir, avant de reprendre la route de la maison pour être en forme dès le lendemain matin au boulot…

Si vous vous souvenez j’étais plus qu’impatiente de tenter l’aventure Art’Air que je trouvais faite pour moi. J’avais mis la barre haute et quelque part j’avais un peu peur d’être déçue. Et bien c’est tout le contraire, je suis encore plus ravie que je ne l’imaginais. Je suis complétement conquise par le concept, par la richesse et l’excentricité de la programmation culturelle, par les excellents repas proposés et par l’équipe de bénévoles qui n’a pas quitté son sourire pendant 4 jours. Et pour information, c’est une fille avec une inflammation du tendon qui vous parle : même la douleur ne suffit pas à ternir ces beaux souvenirs ! 60km de bonheur !

A toute l’équipe du festival Art’Air un grand merci.

A vous autres qui lisez ceci, n’hésitez plus et profitez de la session cantal de l’Art’Air qui aura lieu les 15, 16 et 17 août prochain !

5 Responses

  1. denis

    J’en pense que c’est joliment raconté et que, pour y avoir légèrement contribué, j’en suis très heureux.

  2. Annie

    Encore plus de regrets de n’avoir pu y participer cette année…Merci Ghyslaine

    • Julie

      Heu merci, mais moi c’est Julie 🙂 Ghislaine c’est sur le blog MagicOrangePlasticBird 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.