L’Indre en Vélo

Classé dans : Centre Val de Loire, France | 25

La randonnée, je la pratique dès que j’en ai l’occasion. La randonnée pédestre pour être précise. Par contre, randonner en vélo, ce n’était pas dans mes pratiques jusqu’à ce fameux week-end de juillet, dans l’Indre, suite à une invitation du Comité Régional du Tourisme du Centre Val de Loire. Après des années sans trop pédaler, j’ai donc passé un chouette week-end sur un vélo électrique avec Sabrina du blog Détours du Monde à la découverte de l’Indre, de ses paysages et de ses beaux châteaux. Et vous savez quoi, si je ne suis pas encore prête à aller à l’assaut des volcans en vélo lors de on prochain séjour en Auvergne, je suis tout de même réconciliée avec le vélo et je ne suis pas à l’abri de recommencer prochainement lors d’un séjour sur terrain plat !

Indre_a_velo (7)

L’Indre à Vélo

Vous connaissez peut-être “la Loire à vélo” ? Ces fameux circuits longeant la Loire empruntés par des milliers de touristes chaque année allant de châteaux en châteaux (et non, il n’y a pas seulement des allemands et hollandais sur les pistes même si il faut avouer qu’ils sont très férus de cyclotourisme). L’Indre à vélo est donc une sorte d’extension de ces circuits permettant de varier les parcours et aussi de ne pas oublier les richesses de l’Indre.

De tournesols en châteaux en passant par des grottes…

Villandry

Villandry_Indre_a_velo (1)

Villandry, première étape de notre week-end en région Centre Val de Loire après que Bagafrance nous ai récupéré à la gare et nous ai emmené à Villandry, nos vélos de location sur la remorque. A l’arrivée, nous prenons connaissance de nos engins un peu différent de nos VTT d’enfants puisque nous testions pour la première fois des vélos électriques. Je vous le dis tout de suite, l’assistance électrique c’est top surtout si comme nous vous devez pédaler par temps caniculaire mais c’est sacrément lourd ! (environ 45kg le vélo alors si vous optez pour ce choix, ne prévoyez pas de devoir le porter pour le mettre dans le train par exemple). Nous avons été chaleureusement accueillies à l’Hôtel le Haut des Lys avant de filer assister au spectacle de la nuit des milles feux au château de Villandry. 2000 bougies et un feu d’artifice. Un bien joli commencement pour ce week-end culturel et sportif !

Hotel Haut des Lys Villandry

Villandry_Indre_a_velo (2)

 Villandry_Indre_a_velo (5) Villandry_Indre_a_velo (4) Villandry_Indre_a_velo (3)  Villandry_Indre_a_velo (6)

Azay-le-Rideau

Après une bonne nuit de sommeil à l’hôtel et un petit déjeuner copieux, nous prenons pour la première fois nos vélos direction Azay-le-Rideau. 12 petits kilomètres à travers champs pour le premier parcours de la journée, facile. Pour la petite anecote nous croisons un couple d’allemands à vélo (oui bon, effectivement il y a des allemands en vélo mais je vous promets, il n’y a pas qu’eux) qui nous interpellent gentiment. Ils sont partis avec les clefs du garage à vélo de leur hôtel, embêtant. Gentilles filles que nos sommes, nous avons donc commencé notre escapade à Azay-le-Rideau en cherchant ce fameux hôtel pour rendre ces clefs ! Ensuite direction le château. Il faut savoir qu’il est en rénovation jusqu’en 2017 mais que le choix a été fait de laisser ouvert le château afin de présenter les travaux et surtout les techniques de rénovation utilisées pour préserver ce patrimoine historique. C’est donc une visite originale qui est proposée actuellement (il y a des échafaudages autour de l’aile principale pour le moment mais l’intérieur reste visitable et il n’en reste pas moins beau).

Azay-le-rideau_Indre_a_velo (5)

Azay-le-rideau_Indre_a_velo (2) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (4) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (3)

Si beaucoup d’entre nous connaissent les châteaux d’Indre et Loire, il est peut être moins courant de connaître l’existence des vallées troglodytiques du secteur. Nous avons donc eu l’occasion de reprendre nos vélos pour nous diriger à 3 kilomètres du centre afin de découvrir la vallée des Goupillières. Entièrement remise en l’état par Louis-Marie le propriétaire, on apprend ici comment les villageois pouvaient vivre à l’époque des seigneurs grâce aux fermes creusées dans la roche (roche utilisée pour la construction des châteaux notamment) et leurs techniques de défense en cas d’assaut ennemis. Très pédagogique et peuplé d’animaux de ferme, je pense que cela constitue une super idée de sortie pour les enfants, permettant une coupure avec toutes les visites plus traditionnelles des châteaux de la région.

Azay-le-rideau_Indre_a_velo (10) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (11)  Azay-le-rideau_Indre_a_velo (15) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (14) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (13) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (16) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (17) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (18)

Au passage, je vous partage mon petit coup de cœur pour la décoration dans la rue commerçante d’Azay-le-Rideau. Jolie idée qui rend toute promenade colorée !

Azay-le-rideau_Indre_a_velo (22) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (23) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (19) Azay-le-rideau_Indre_a_velo (24)

Loches

Trêves de flâneries à Azay-le-Rideau, il faut prendre la route direction Loches. La signalisation est bonne, pas de pistes cyclables entres ces points mais de petites routes départementales peu fréquentées par les voitures donc très confortables pour pédaler tout en regardant autour. Le planning pour nous étant serré nous n’avons pas fait toute la route à vélo pour aller à Loches mais si le trajet est direct, une bonne demi-journée suffit à ce trajet. Ceci dit il y a plein de petites boucles sympas proposées sur le parcours, chacun peut composer son itinéraire comme il le souhaite.

Indre_a_velo (6)

A Loches, c’est à la Closerie Saint Jacques que nous sommes attendus. Une ancienne demeure avec beaucoup de cachet. Trois grandes chambres à la déco historique et un hôte adorable, qui au passage a mis en place le projet de l’Indre à Vélo dans son ancienne vie et qui est donc d’excellents conseils sur les itinéraires à privilégier pour ne rien manquer.

Closerie_Saint_Jacques_LochesCe samedi fut très chaud et nous avons eu la chance de visiter le spa “Les Bains Douches” de Loches et profiter quelques minutes de la piscine à jets pour nous rafraîchir et détendre nos muscles. Situé à quelques minutes à pied de la Closerie Saint-Jacques, le chemin pour y accéder longe l’Indre, c’est donc une jolie promenade après la détente.

Question papilles, elles ont été ravies lors de notre dîner à la Galerie B. Un menu copieux pour un prix raisonnable (29€ pour amuse bouche, entrée, plat et dessert). Une bonne adresse pour se faire plaisir après avoir pédaler toute le journée.

Restaurant_Loches_GalerieB

Le lendemain nous avons enfin pu découvrir la cité royale de Loches. Cité royale est non pas simple château de Loches car cette fois il y a plus qu’un château à découvrir dans la vieille ville, à l’intérieur des remparts. Entre autre le logis royal, le donjon moyenâgeux, le jardin médiéval mais aussi simplement les ruelles à arpenter. Une bien jolie ville pleine d’Histoire et d’histoires à se faire raconter, Loches mérite vraiment le détour !

Loches_Indre_a_velo (6) Loches_Indre_a_velo (4) Loches_Indre_a_velo (3) Loches_Indre_a_velo (2) Loches_Indre_a_velo (1)Loches_Indre_a_velo (5)

Loches_Indre_a_velo (13) Loches_Indre_a_velo (12) Loches_Indre_a_velo (11) Loches_Indre_a_velo (10) Loches_Indre_a_velo (9) Loches_Indre_a_velo (8) Loches_Indre_a_velo (7)

De Loches à Chédigny

Dimanche en fin de matinée nous enfourchons nos vélos pour notre dernier parcours : Loches à Luzillé en passant par Azay sur Indre et Chédigny. Un beau parcours longeant la rivière jusqu’à Azay-sur-Indre et un bel arrêt fleuri dans le village-jardin de Chédigny connu pour son festival des roses fin mai. En juillet et avec cette chaleur il n’y avait plus beaucoup de roses mais cela doit être magnifique courant mai-début juin.

Chédigny_Indre_a_velo (3) Chédigny_Indre_a_velo (2) Chédigny_Indre_a_velo (1)

Une petite pause à arpenter les rues fleuries et nous repartons tranquillement vers notre point de retrouvailles avec bagafrance pour nous ramener à la gare de Tours dans l’après-midi. Qu’est-ce que cela passe vite un week-end…Sur nos derniers kilomètres nous avons simplement profiter du soleil qui était de retour (oui parce que le midi j’ai oublié de vous préciser que nous avons pris une gentille averse orageuse sur nos têtes). Quelques pauses photos dans les champs de tournesols, et derniers coups de pédales. Luzillé, arrêt final, descente des vélos…

Indre_a_velo (1)

Indre_a_velo (2) Indre_a_velo (5)

Petit résumé vidéo :

Infos pratiques :

Notre itinéraire sur un week-end :

  • Afin d’éviter d’être très chargées sur les vélos nos bagages ont été transportés de la gare à nos hébergements et d’un hébergement à l’autre par BagaFrance.
  • Tous les monuments visités sont considérés comme vélofriendly puisqu’ils possèdent tous des équipements pour attacher les vélos à proximité du lieu de visite.
  • Pour retrouvez tous les parcours balisés, les durées des circuits et les conseils d’hébergement, rendez vous sur le site : marandoavelo.fr

Et voilà, après ma première randonnée cycliste peut être que la prochaine “première rando” sera équestre qui sait ?

Et vous, comment aimez-vous découvrir les paysages du Monde ? A pied, en vélo, à cheval (ou autre) ?

25 Responses

    • Julie

      Moi non plus je ne fais pas de vélo je te rassure 😉 Mais c’est vraiment sympa, on avance plus vite qu’à pied et on a tout de même le temps d’admirer le paysage… Bon week-end à toi aussi !

  1. Ma'

    C’est sympa comme façon de découvrir un coin !
    Je connais un peu l’Indre et c’est vraiment une belle région. Il y a quelques années, j’ai eu un vrai coup de cœur pour le site des Goupillières sur lequel nous étions tombés complètement par hasard !
    Ma’ Articles récents…[Normandie] l’abbaye de MortemerMy Profile

  2. Estelle

    C’est un superbe week-end que tu as passé là et un très bel itinéraire. Je ne me suis jamais rendue dans cette région mais ça fait envie. Je ne suis pas du tout vélo par contre mais à voir, pour une escapade comme ça pourquoi pas.
    Estelle Articles récents…My Camel Safari in RajasthanMy Profile

    • Julie

      Et bien franchement, le vélo c’est pas si mal ! On est dehors, on regarde autour de soit mais on avance plus vite qu’à pied. Du coup pour ce genre de région c’est idéal 😉

  3. Océalie

    Très jolies ces photos ! L’Indre c’est sympa effectivement. Je connaissais Azay-le-Rideau mais n’ai jamais eu l’occasion d’aller à Chédigny, alors que je le connais de renommée. Je découvre le concept de BagaFrance. C’est bon à savoir. Et à cheval, ça doit être bien aussi, en effet. Tu as déjà fait des rando équestres ?
    Océalie Articles récents…Sur une île perdue de la Grande barrière de corailMy Profile

    • Julie

      Merci ! Tu viens de ce coin ? Chédigny en mai ça doit être superbe avec toutes les roses… La dernière fois que je suis montée à cheval j’avais 17 ans je crois, on avait fait une jolie balade en bord de mer pendant des vacances dans le Sud mais j’avais une jument caractérielle et moi je n’ai pas vraiment confiance en ma maîtrise du cheval alors bon, c’était… mémorable ^^

  4. une bordelaise à paris

    Nous faisons régulièrement du vélo en itinérant avec mon chéri et notre fils dans la remorque. Au mois de mai, nous avons été le long de la Loire entre tours chaumont sur Loire et Chenonceau. C’était top ! Le parcours que vous avez fait avait l’air pas mal non plus.

    • Julie

      Oh ça doit être sympa comme petite sortie en famille effectivement ! J’adore Chaumont sur Loire aussi, mais je ne connais pas encore Chenonceau. J’espère que tu as l’occasion de découvrir l’Indre lors d’une prochaine escapade 🙂

    • Julie

      Héhé oui c’est super pratique le transport des bagages ! Ravie de t’avoir donner envie de prendre ton vélo et d’arpenter ce beau département !
      Julie Articles récents…L’Indre en VéloMy Profile

  5. Julie / hors du temps

    C’est une belle occasion de découvrir la région ! j’espère que le terrain est assez plat ^^
    Je n’ai jamais fait de vraie randonnée en vélo sur plusieurs jours, mais je me “chauffe” pour parcourir à vélo le Canal du Midi prochainement !
    Julie / hors du temps Articles récents…LA PLAGE A LA CIOTAT.My Profile

    • Julie

      Oui oui, le terrain est assez plat, quelques petites côtes mais rien de bien méchant 😉 ça doit être très très sympa le Canal du Midi à vélo !

  6. Chloé

    J’adore ! Merci pour l’astuce pour les bagages, c’est plus pratique ! J’ai toujours peur d’une mauvaise chute en vélo lorsque je suis chargée , je n’ai déjà pas un équilibre au top du top 😉
    Tu as l’air d’avoir passé un sacré week-end, bien sportif quand même ! (On sent beaucoup la différence vélo normal / vélo électrique ?)
    Et tous ces petits coins sont très mignons!
    Chloé Articles récents…Conseils pour un séjour réussi en IrlandeMy Profile

    • Julie

      Oui c’est très pratique le partage de bagages, je me voyais moyennement porter mon sac avec cette chaleur ^^
      Sinon oui on sent bien la différence vélo normal/électrique. Premièrement quand tu n’actives pas d’assistance, le vélo est lourd c’est donc bien plus difficile pour avancer “normalement”. Ensuite lorsque tu actives l’assistance (il y a plusieurs degrés d’aide) ça allège les jambes et tout, comme si le vélo devenait tout léger, c’est assez fou 🙂
      Julie Articles récents…Randonnée de Besse à Chastreix – Art’Air Festival 2015My Profile

  7. Détours du monde

    Coucou, très sympa ce week-end à vélo avec toi. Bien chouette cette vidéo en fin de billet :). Je me souviendrai de la belle averse ! J’ai publié un billet, bientôt le second d’Azay à Chédigny 🙂

    • Julie

      Ravie d’avoir pu apprendre à mieux te connaitre grâce à ce week-end, en vélo, en sueur ou sous la pluie 😀

    • Julie

      C’est chouette les sorties famille en vélo ! Mais j’avoue que de tirer la remorque ça doit peser sur les mollets, merci le plat ^^

  8. Letieou

    Allez allez ! Un peu d’entraînement et tu t’avaleras les sommets d’Auvergne en admirant la vue 😉
    J’ai fait l’ascension de Murat au Lioran (dans le Cantal) en vélo à assistance électrique… Du gâteau…
    (Ensuite, j’ai grimpé le Puy Marie sans assistance et avec bagages… Beaucoup moins drôle !)

    • Julie

      Huuuum peut-être…Mais j’aime quand même trop randonner à pieds je crois (m’enfin je veux bien faire les descentes en vélo ceci dit, mon genou serait content !)

Laissez un commentaire

CommentLuv badge