Mon premier voyage en Afrique : Destination Sénégal

Classé dans : Sénégal | 26

Avant le début du mois de novembre, je n’avais jamais voyagé hors de l’Europe. En début d’année je n’avais pas encore de passeport et je ne pensais pas en avoir besoin tout de suite, la France et l’Europe occupant déjà beaucoup de place dans mes projets de voyage. J’imaginais bien un jour me faire faire mon passeport pour aller au Canada ou en Nouvelle-Zélande. Par contre je n’imaginais pas que mon premier voyage hors union européenne serait sur le continent africain….

Senegal15_LaBoucleVoyageuse (11)

Quand le hasard choisi la destination…

L’année dernière, quand j’habitais encore en Auvergne, j’ai découvert le Rendez-vous du Carnet de Voyage à Clermont-Ferrand. Comme j’ai l’habitude d’être bénévole sur ce genre d’événements, je me suis proposée et j’ai donc donné un petit coup de main pendant l’événement, tout en découvrant ce chouette rassemblement de talents. J’y avais même rencontré Julie et Aurélie, des blogueuses voyages que je suis depuis très longtemps. A cette occasion, l‘aéroport de Clermont-Ferrand en partenariat avec Air France ont organisé un tirage au sort avec à la clef un billet d’avion aller-retour pour deux personnes. Des billets Clermont-Ferrand – Dakar donc. Ayant l’habitude de tenter ma chance à ce genre de concours, j’ai participé sans y croire et j’ai même oublié cette participation jusqu’au coup de téléphone quelques semaines plus tard m’annonçant que j’avais été tiré au sort. Et voilà comment, un an plus tard, j’ai pris la direction du Sénégal pour un nouveau voyage.

Senegal15_LaBoucleVoyageuse (9)

Premier voyage en Afrique : Quelle organisation ?

Comme je l’ai dit précédemment, l’Afrique n’était pas le continent en tête de ma liste n’étant jamais sorti des destinations non occidentales. L’Afrique, je la connais mal finalement. Je connais ce que les médias nous relatent : le sombre, la guerre, les épidémies. Je ne connais pas très bien l’histoire coloniale et, si je connais les noms des pays africains, je suis pourtant incapable de les placer correctement sur une carte. Alors bien sûr on a tous dans nos têtes des généralités : en Afrique il fait chaud, la plupart des gens ont la peau noire, c’est pauvre et il y a des animaux qu’on ne voit pas par chez nous. Et ces généralités sont évidemment vraies mais ce serait réducteur de se limiter à cela. Déjà l’Afrique c’est un tout mais aucun pays n’a l’air de se ressembler vraiment, mais ça, encore faut il chercher à les connaître ces pays. J’ai un peu honte mais, je n’ai jamais vraiment chercher à en savoir plus… Une fois l’euphorie du gain retombée, les questions commencent à fuser dans ma tête de petite voyageuse, dont une qui se détache des autres “Comment vas-tu t’organiser pour ce voyage complétement différent de tes habitudes ?”. Et là commence tout un parcours organisationnel un peu plus compliqué que d’acheter un guide et remplir son sac à dos pour ce premier voyage hors de “mes” sentiers battus.

Étape 1 : Les conditions d’entrée au Sénégal

Les conditions d’entrée au Sénégal pour un français sont assez simples, il suffit d’un passeport encore valide plus de 6 mois après le voyage. C’est tout. Et oui, depuis le 1er mai 2015 il n’y a plus de visa pour nous, chouette !

Étape 2 : La santé

En Afrique, il y a des maladies que l’on n’a pas en France, c’est plutôt “normal”. Il est donc nécessaire de bien se renseigner auprès d’un centre de vaccination agréé sur les vaccins obligatoires, conseillés et les traitements à prendre.

Pour le Sénégal, aucun vaccin n’est obligatoire mais il est tout de même très fortement conseillé de se faire vacciner contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile). Attention à ne pas s’y prendre trop tard car il faut 10 jours pour que le vaccin puisse faire effet protecteur et les rendez-vous prennent parfois du temps à obtenir selon la période où l’on part.

Autre protections utiles (mais rien d’obligatoire toujours), les protections contre le paludisme. Bombes anti-moustique pour le peau, bombes anti-moustiques pour les vêtements et moustiquaire imprégnées pourront être bien utile selon la région où vous voyagez, d’autant plus si vous partez lors de la saison des pluies. Il existe également des traitements antibiotiques contre le paludisme, mal-aimé des voyageurs car souvent suivi d’effets secondaires mais pourtant parfois indispensable. J’ai longtemps hésité à en prendre un, en me disant que ce n’était plus la saison des pluies, que je serais près de la mer et qu’avec les protections anti-moustiques et des vêtements couvrants ça pourrait le faire. Un peu au dernier moment, j’ai décidé d’en prendre un quand même étant très sujettes aux piqûres de moustiques déjà en France. Au final je suis plutôt contente de ce choix puisque la végétation du campement où nous logions abritait des nids de moustiques ce qui m’a fallu une bonne trentaine de piqûres durant la semaine malgré les protections…

Côté trousse de secours, on avait prévu évidemment les éternels pansements, compresses et paracétamol mais également de quoi calmer le mal de ventre et les soucis intestinaux qui peuvent se déclarer avec la chaleur, le changement d’alimentation et la consommation d’eau. Par ailleurs si vous voulez essayer de vous préserver de cette fameuse “turista du voyageur”, mieux vaut ne boire que de l’eau en bouteille non ouverte et éviter les légumes crus qui aurait été susceptibles d’être rincer avec un “mauvaise” eau. Aucun soucis pour tout ce qui est cuit par contre.

Enfin, il est judicieux de prendre une assurance voyage afin de couvrir, entre autre, les problèmes de bagages et les frais pour les gros voir très gros bobos voir même le rapatriement (non parce que déjà être rapatrié de voyage c’est pas cool mais si en plus il faut s’endetter pour payer…). Il en existe beaucoup mais pour ce court voyage, nous avons opté pour l’assurance routard d’AVI.

Étape 3 : L’itinéraire

Après la pêche aux informations pratiques, vint le choix de la destination, le plus difficile. Les billets d’avions ne m’imposait pas de dates ni de durée pour ce voyage mais nos obligations professionnelles en France,si. On s’arrange juste pour ne pas partir en pleine saison des pluies, et quand il ne fait pas trop chaud. Début novembre ça n’a pas l’air mal. (Bon en fait finalement on a quand même eu très, TRÈS chaud, et il est préférable d’attendre début décembre pour ne pas souffrir de la chaleur). Je ne connaissais rien au Sénégal, j’apprenais au fur et à mesure, en parcourant mes livres, sans pour autant trop regarder de photos pour garder la surprise. Dakar, Saint-Louis, le Lac Rose, la Casamance, le Sahel… Il fallait bien faire un choix…

J’ai cherché des récits sur des blogs, j’en ai trouvé peu mais je suis tombé sur ceux d’Aline teinté d’une certaine amertume et Julien, amoureux de son expérience sénégalaise. Deux propos complétement différents.

J’ai croisé beaucoup de personnes ayant voyagé au Sénégal et plusieurs choses sont revenues au fil des diverses conversations :

1/ La gentillesse des sénégalais hors zone touristique.

2/Y aller de préférence avec un homme, ou au mieux avec une bague à l’annulaire pour éviter de trop se faire enquiquiner par certains hommes un peu lourd.

3/ Absolument avoir un contact sur place pour venir nous chercher à l’aéroport de Dakar, considéré par beaucoup comme une jungle urbaine où l’escroquerie face aux touristes est reine.

Ok, bon, il nous fallait donc un contact sur place et je n’en avais évidemment aucun. Alors j’avoue j’ai pris un peu peur. Peur dans le sens où pour la première fois je ne me sentais pas capable de partir complétement à l’aventure dans un pays à la culture si différente de l’occidentale que je connais. Peur de ne pas savoir négocier et de me faire arnaquer. Peur qu’une semaine soit trop peu pour m’acclimater seule et finalement ne pas profiter. Alors par précaution, pour la toute première fois, j’ai cherché une agence de voyage pour m’accompagner. Mais attention, je cherchais la sécurité et la tranquillité mais je voulais garder une certaine liberté, sans partir en groupe, sans avoir un projet trop figé et surtout, surtout, ne pas faire un circuit en bus avec arrêt photos aux incontournables beaux mais ayant perdu leur âme. Je ne voulais pas d’une semaine sur la route à encaisser des kilomètres de pistes par jour. J’avais aussi très envie de découvrir la mangrove ayant été fascinée par un de mes cours de fac de géo à ce sujet. J’avais très peur de croiser des serpents aussi. Ah et on avait un budget à ne pas exploser évidemment.

Alors j’ai cherché dans le réseau ATES qui promeut le voyage équitable et solidaire. J’ai fouillé, j’ai comparé, j’ai envoyé des mails et j’ai finalement choisi. De Dakar nous irons passer une semaine dans le Siné Saloum et ses mangroves, dans un campement solidaire près de villages de paysans et de pécheurs ce qui nous permettra de voir une facette de la “vraie” vie au Sénégal et avec un peu de chance, beaucoup d’oiseaux. Le tout orchestré donc par l’association Échangeons de Monde et le campement Fadidi Niombato.

En faisant ce choix, on a fait une croix sur beaucoup d’incontournables mais à dire vrai, je ne regrette absolument pas car ce voyage était complétement différent des autres. Je sais que si je viens à y retourner je n’aurais pas besoin d’autant cadrer les choses car maintenant, j’ai compris, j’ai appris. J’ai appris quelques mots de wolof, j’ai appris à marchander avec le sourire et j’ai appris à prendre le temps d’échanger juste quelques mots avec de parfaits inconnus. Ce premier voyage au Sénégal se résume pour moi, pour nous, très simplement : Une grosse claque d’humanité. Et j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à vous partager ici dans les semaines à venir…

Senegal15_LaBoucleVoyageuse (12) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (10) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (7) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (6) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (5) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (4) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (3) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (2) Senegal15_LaBoucleVoyageuse (1)

Et toi, tu as déjà voyagé en Afrique ?

26 Responses

    • Julie

      Je te souhaite de pouvoir réaliser ton rêve un jour, si le pays peut connaître un peu la paix… Merci pour ton petit mot, j’ai la pression pour la suite ahah

  1. Mili - The Flying Dutchwoman

    Comment ça a l’air trop chouette! J’ai vraiment hâte de lire tous tes récits et voir tes jolies photos… Probablement encore plus que d’habitude (même si tu sais que j’adore te lire), parce que justement c’est une destination qu’on ne connait que très peu… Une de mes meilleures amies au collège était sénégalaise (enfin elle l’est toujours ^^) et j’adorais entendre sa mère nous parler de son pays… J’ai hâte du coup de pouvoir “redécouvrir” ce pays, mais à travers tes yeux cette fois 🙂
    Mili – The Flying Dutchwoman Articles récents…Carte Postale franc-comtoise : Planches-près-ArboisMy Profile

    • Julie

      Oh merci tu es adorable <3 Je suis partie de zéro alors forcément, j'ai appris beaucoup de choses cette fois encore plus que mes autres voyages.

  2. Ma'

    Je n’ai jamais voyagé en Afrique, c’est un continent qui ne m’attire pas particulièrement (à cause déjà de la chaleur… ) alors que j’ai tant entendu parler du Sénégal dans mon enfance, mes grands-parents ayant vécu avec leurs jeunes enfants plusieurs années à Dakar… J’ai hâte de lire ton récit (et de voir tes photos… celles de ce billet sont un magnifique teasing, et respirent l’humanité).
    Quant à ta remarque sur les fameux “incontournables” que tu aurais loupé, je ne crois pas qu’on puisse décider que quelque chose est “incontournable” dans l’absolu : nous avons chacun nos propres incontournables, et cela peut être d’aller à la rencontre de l’autre…
    Ma’ Articles récents…[Languedoc] la cathédrale de MagueloneMy Profile

    • Julie

      Il y a beaucoup de monde autour de moi qui m’ont dit la même chose, beaucoup de parents/grands-parents ont vécu quelques années en Afrique avec de beaux souvenirs. Pour être honnête, je ne sais pas si je me serais aventurer en Afrique centrale/sud de moi même un jour. Je rêve depuis toujours de pays du Nord, froids et montagneux, le Sénégal et chaud et plat ^^ Mais pourtant l’expérience est marquante et je pense que c’est “nécessaire” de prendre ce genre de claque de temps en temps pour remettre les pieds sur terre.
      Julie Articles récents…Mon premier voyage en Afrique : Destination SénégalMy Profile

  3. Caro

    Très intéressant ! Hâte de lire la suite. J’ai moi aussi eu ma première expérience africaine il y a peu, dans un autre contexte (congé solidaire au Zimbabwe) et c’est sûr que ça ne laisse indifférent !

    • Julie

      Un congé solidaire ? En quoi cela consiste t il ? Je ne connais pas du tout (par contre tu as du te régaler niveau faune au Zimbabwe non ?)

  4. Mathilde - Voyager en photos

    L’Afrique est un continent extraordinaire qui mérite mieux que les images de pauvreté et de misère que l’on diffuse à la télévision ! Si bien sûr la pauvreté est très présente, j’ai rarement rencontré des gens aussi chaleureux, aussi souriant, prêt à partager le peu dont il dispose.
    J’ai eu la chance d’aller une fois au Burkina Faso pour le boulot (une semaine de mission pour vérifier la mise en place de projets humanitaires financés par mon entreprise dans le cadre de sa communication d’entreprise socialement responsable)
    Ce fût une vraie claque. J’ai même été un peu gênée de tous les cadeaux qu’ils nous ont fait pour nous remercier (je suis revenue avec des kilos d’arachides que je n’ai finalement jamais plus mangé), j’ai voulu refuser car je savais que je n’en n’avais pas besoin, mais c’était impossible !
    J’ai hâte de découvrir la suite de ton récit de voyage du Sénégal, pour moi c’est une destination totalement inconnue!
    Mathilde – Voyager en photos Articles récents…Test : tirage photo sur toile chez toile-impression.frMy Profile

    • Julie

      Complètement d’accord avec toi sur “la pauvreté est très présente, j’ai rarement rencontré des gens aussi chaleureux, aussi souriant, prêt à partager le peu dont il dispose.”
      Ils ne laissent personnes de côté, ils n’ont pas grand chose mais ce n’est pas une pauvreté comparable à celle de la France. Personne n’est à la rue, personne ne meurt de faim au Sénégal, car ils partagent sans se poser de questions.

  5. Valérie@EnvieVoyages

    Comme toi, je n’ai jamais quitté l’Europe et ce n’est pas dans nos projets immédiats… A moins de gagner à un concours 😉

    L’Afrique, je n’en connais que ce que j’en lis ou en voit à la tv. C’est-à-dire pas grand chose au final…
    Hâte de découvrir tes articles à venir puisque celui-ci est alléchant et tease bien :p Je suis curieuse de découvrir la vie “vraie” que tu as partagé avec les autochtones via ton séjour équitable.
    Valérie@EnvieVoyages Articles récents…Voyager en city-tripMy Profile

    • Julie

      Ahah ben moi maintenant ça y est je peux filer, j’ai un passeport pour 10 ans ^^
      J’espère que la suite te permettra d’en connaître un tout petit peu plus sur le Sénégal, qui n’a rien à voir avec ce qu’en dit la Tv !

  6. LaRoux

    Comme toi (avant^^) je ne suis pas allée en dehors de l’Europe encore (mais je dois aller récupérer mon passeport qui est prêt depuis 3 semaines hihi!), par contre je ne sais pas quel continent je toucherais en premier .. j’ai des rêves, mais pas envie de planifier à l’avance, plutôt me laisser porter par l’instant, quand j’aurais les sous, d’abord, et quand j’aurais envie d’aller là à ce moment précis !
    En tout cas le Sénégal était déjà sur la liste des envies, c’est un très beau pays que j’avais découvert il y a quelques années par la photo, j’étais tombée amoureuse des paysages.
    Hâte d’en savoir davantage sur votre voyage 😉
    LaRoux Articles récents…Road trip en terres Andalouses : Séville #1My Profile

    • Julie

      Yeah le passeport, la petite émotion d’obtenir LE document du voyageur alors que c’est une des photos les plus horribles de nous qui nous représente aux frontières des pays visités 😀 Et on était tout content d’avoir nos tampons, même moches, du Sénégal ! Tu as raison de te laisser porter, de toutes façons la vies nous réserve tellement de surprises… Mon année 2015 n’a rien à voir avec celle que j’avais imaginé fin 2014 par exemple. Je suis sûre que tu auras de belles surprises dans les mois à venir toi aussi. En attendant je m’inspire de ton séjour en Andalousie pour l’année prochaine alors je serais ravie de participer aussi à ton inspiration pour un futur séjour au Sénégal 🙂

  7. Adeline

    L’Afrique est beaucoup moins effrayante qu’on le croit, perso je suis arrivée au Rwanda en septembre… totalement seule à l’aéroport ! Alors qu’on devait venir me chercher. Et dès la première minute tu te rends compte que les gens ne sont pas effrayants, voleurs ou quoi. On m’a aidé, ramené à mon hôtel, gratuitement et on m’a même dépanné de mes premiers billets rwandais ! T’apprends vite, tu t’imprègnes vite et puis tu dédramatises vite 🙂

    • Julie

      L’Afrique est beaucoup moins effrayante certes, mais je ne partage pas ta “zénitude” vis à vis de l’aéroport, à Dakar c’est juste l’horreur. Rare sont les honnêtes gens, tous en veulent à ton argent dès ta sortie de l’aéroport, des bras te choppent par ci par là et il faut faire attention à ne pas se faire embarquer sa valise de force quitte à devoir payer pour la récupérer. Alors autant j’ai pris confiance pour me balader dans le pays ou dans Dakar autant l’arrivée à l’aéroport est vraiment pesante (et pourtant je le savais).

      • Adeline

        Oula ! Je connais pas le Sénégal, c’est là que tu vois la différence entre les pays d’Afrique 🙂 Le Rwanda est super sécurisé et les gens ( même si pas très engageant ) sont pas méchants. L’Afrique de l’Est à l’air plus tranquille dans ce cas 😉
        Adeline Articles récents…Je suis tombée amoureuse du SerengetiMy Profile

        • Julie

          Attention ça ne s’applique qu’à l’aéroport par contre, une fois qu’on s’éloigne pas de soucis 🙂 Je pense tout simplement que comme il y a un peu de tourisme, ils essaient d’en profiter. Il paraît que le Lac Rose craint un peu aussi pour ça, mais je n’ai pas testé par moi même.

  8. chloe

    J’ai hâte de lire la suite et les leçons que tu as tirées de ce voyage! La claque d’humanité, cela ne m’étonne pas, bien que je ne l’ai pas vécu! Je suis contente que tu aies gagné ce voyage, car je sais d’avance que je partage ton avis sur bien des choses et que je m’identifierai dans tes récits :)!
    chloe Articles récents…Flashback des vacances… la Seyne sur MerMy Profile

    • Julie

      Bonsoir et bienvenue par ici 🙂 Et oui, sacrée chance d’avoir gagné ces billets, et sacrée claque d’être parti comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.